Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les aventures d'Albane en Antarctique
Afin que vous puissiez partager mon expérience!

MON TRAVAIL EN ANTARCTIQUE

Albane

Bonjour à toutes et à tous ! Chose promis chose due, voici l’article qui décrit en surface mon travail à Dôme C. Je travaille pour le LGGE, le Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l’Environnement de Grenoble, et je suis en charge de plusieurs programmes scientifiques, aussi bien observatoires que programmes de recherche.

Programme CESOA 414 et Chimie Atmosphérique DC 903: observatoires de recherche en environnement portant sur l’étude du cycle du Soufre aux moyennes et hautes latitudes Sud.

Alors qu’est-ce que je fais exactement pour ce programme ? Pas mal de manipulations et d’analyses, disons que ce programme est celui pour lequel je travaille principalement et qu’il me demande les ¾ de mon temps de travail (à peu près) :

Analyse CGP (chromatographie phase gazeuse), laboratoires 34 et 35, 3ème étage de la tour calme, au dessus des chambres:

Deux Fois par semaine, je pompe environ 100L d’atmosphère et mesure la concentration en DMS (diméthyle sulfure). Cette analyse dure environ quatre à cinq heures. Elle me prend donc deux après midi par semaine le lundi et le jeudi.

Tous les jours, (même le dimanche), je récolte un échantillon de DMSO (diméthyle sulfure oxyde), je piège l’atmosphère en solution (pompage pendant deux heures) puis tous les mercredis après midi, j’utilise la CPG pour analyser les échantillons d’une semaine, de même que pour le DMS, l’analyse me prend entre quatre et cinq heures.

Analyse CI (chromatographie ionique), laboratoires 34 et 35, 3ème étage de la tour calme, au dessus des chambres:

Au shelter glacio (situé à 800m de la base) j'ai une chaine de prélèvement atmosphérique composée de trois tubes dénudeurs et d’un filtre en fin de ligne. Je pompe l'atmosphère pendant une semaine et j'analyse ensuite ces tubes (aérosols de l'atmosphère, nitrate, sulfate, oxalate, chlore, composés organiques etc.). Je prépare mes tubes au laboratoire 34 avant de les amener au shelter glacio pour le pompage puis après une semaine, je récupère les tubes au shelter et ensuite j’analyse les échantillons à la CI située au laboratoire. Cette manipulation me prend entre quatre et cinq heures le mardi après-midi. Le filtre en fin de ligne est analysé ici mais également à Grenoble donc je le conditionne en vue de sa futur analyse : je le garde congelé dans le container échantillons situé juste devant la base.

Analyse de l’Ozone, laboratoire 35, 3ème étage de la tour calme, au dessus des chambres:
L’analyseur enregistre la concentration de l’O3 dans l'atmosphère en continue. Je dois vérifier qu'il tourne bien (au cas où il y a eu une coupure de courant, ce qui arrive assez souvent ici...) et récupérer les données tous les lundis. Quotidiennement, cela me prend cinq à dix minutes, mais lorsque je dois calibrer l’appareil et changer de filtre (une fois par mois) cela me prend environ une heure.

Pompage atmosphérique, shelter glaciologie situé à 800m de la base:

Il y a trois pompes CESOA qui sont reliées vers les filtres situés à l’extérieur. J'ai trois sortes de filtres qui récupèrent les aérosols de l'atmosphère: un filtre low volume (LV) qui est un petit filtre traité au méthanol, un filtre high volume HV qui est un gros filtre conditionné sur Grenoble et envoyé ici pour les pompages et les tubes dénudeurs cité plus haut. Je fais un pompage d'une semaine puis je récupère les filtres que je conserve dans le container échantillons en vue de leur future analyse à Grenoble. Pour chaque filtre je note le volume pompé, le temps de pompage, et la pression. Le changement des filtres, tous les vendredi matin, la préparation des filtres et des tubes et le conditionnement me prennent en tout entre douze et quinze heures par mois je pense.

Programme NITE DC 1011 :

Programme de recherche sur les NOx

Extraction d’échantillons, laboratoire 34, 3ème étage de la tour calme, au dessus des chambres:
Je laisse fondre pendant deux jours une trentaine d’échantillons de neige venant d’un puits ou des prélèvements de neige de surface (Cf. plus loin dans l’article) que j'extrais ensuite sur une résine. Je garde environ 5mL de chaque échantillon non extrait pour l’analyser en concentration. Les échantillons extraits sont analysés sur Grenoble (recherche d’isotopes). La manipulation me demande environ deux heures de préparation des résines, puis une heure de préparation des échantillons. Je récupère les échantillons extraits le lendemain. Je fais cette extraction une fois par mois, le jeudi matin ou le samedi matin.

Filtre collecteur d’Ozone, laboratoires 34 et 35, 3ème étage de la tour calme, au dessus des chambres.

Je mets en place un filtre traité pour récolté l'Ozone tous les lundis matin, et je pompe l'atmosphère pendant deux jours. Après deux jours, ce filtre est traité avec diverses solutions et conservé au container échantillon pour sa future analyse à Grenoble. Cette manipulation me demande environ trente minutes de travail, mais la préparation des filtres me demande une à deux heures de travail.

Pompage, shelter glaciologie situé à 800m de la base :

De même que pour le programme CESOA, j’ai une pompe reliée au filtre HV (high volume) du programme NITE DC. Je pompe également pendant une semaine et note le temps de pompage, le débit etc. Le filtre est changé tous les vendredis matin également, cela me prend à peu près quinze minutes.

Prélèvements de neige de surface, à proximité du shelter glaciologie dans la zone propre (pas de véhicules, même pendant la campagne d’été) :

Tous les lundis, mercredis et vendredi matins, je trouve un endroit assez plat à proximité du shelter glaciologie et je racle très légèrement la neige de surface afin de remplir un sac qui sera plus tard extrait. Cette manipulation me demande environ quinze minutes.

Puits de neige, à proximité des shelters glaciologie (800m) ou neige (900m) :

Tous les mois, je dois creuser un trou d’environ un mètre, et prélever des échantillons de neige (qui seront plus tard extraits) tous les 2cm de la surface à 30cm de profondeur puis tous les 5cm jusqu’à 50cm. Ce qui représente une vingtaine d’échantillons et plus de deux heures de travail à l’extérieur. Je ne suis pas seule, Elio, le glaciologue italien travaille avec moi et nous faisons des pauses à l’intérieur d’un shelter pour se réchauffer (les mains et les pieds surtout) de temps en temps. En général, on essaye de faire cela en fin de semaine (jeudi, vendredi, samedi ou dimanche) lorsqu’il y a peu de vent.

Maintenance expérience américaine (en collaboration avec le LGGE sur le programme NITE DC), shelter neige situé à 900m de la base :

Dans ce shelter est installée une manip assez compliqué. Il y a à l'extérieur deux snow-tower avec des entrées de pompages entre 0 et 70cm de profondeur dans la neige et une met-tower avec trois entrées de pompages entre 0 et 15m sur un mât. A toutes ces entrées de pompages sont connectés plusieurs analyseurs (NOX, O3, Hg°, CO, CH4). Chaque appareil est connecté à une entrée de pompage suivant un cycle géré automatiquement par l'ordinateur par un système de valves et de vannes. Je dois donc faire la maintenance de l'appareil à valves et vannes en lui-même. Cela prend environ trois à quatre heures par semaine car il y a beaucoup de choses à vérifier sur l'appareil en lui même et sur les trois analyseurs qui sont directement connectés dessus (NOx et deux analyseurs d'O3). Je m’assure également tous les jours de la bonne acquisition des mesures, mais pour cela, je n’ai pas besoin de me rendre au shelter, je peux faire cela de la base à partir de mon ordinateur.

Programme SARA :

Analyseur de monoxyde de carbone (CO) et de méthane (CH4)

SARA est un analyseur CO/CH4. Il est connecté à l’expérience des américains au shelter neige. Il est connecté directement aux snow tower, c'est-à-dire qu’il ne collecte pas de données concernant l’atmosphère. Je dois m'occuper de récupérer les données et de faire la maintenance et la calibration de cet appareil. Cela me prend environ deux heures tous les vendredi après-midi lorsque tout fonctionne, cela peut me prendre jusqu’à quatre heures lorsqu’il y a des petits ennuis.

Programme GMOSTRAL : Global Mercury Observation Système

Observatoire du Mercure élémentaire (Hg°) dans l’atmosphère

Analyseur de mercure, shelter neige situé à 900m de la base :

L’analyseur de mercure se situe également au shelter neige et il est également connecté à l’expérience des américains. Je m'occupe de la maintenance de l'analyseur, si tout fonctionne correctement, cela me prend environ une heure le vendredi après-midi. Il m’arrive parfois de devoir faire des grosses maintenances (calibration externe, changement de pièce à l’intérieur de l’analyseur etc.) et dans ce cas là cela peut me prendre tout un après-midi (souvent samedi ou dimanche).

Prélèvement de neige de surface, à proximité du shelter glaciologie :

Tous les lundis matin, je récupère de la neige de surface dans un récipient en verre sur un endroit plat de la zone propre que je conserve au container échantillon en vue de sa future analyse à Grenoble. Cela me prend environ quinze minutes.

Programme CALVA 1013

Programme de recherche.

Station météo à proximité du shelter neige :

Un mât avec des instruments météorologiques se situe à proximité du shelter neige. Je dois faire la maintenance de ces instruments, principalement, les nettoyer toutes les semaines du givre qui se forme dessus. Cela me prend environ quinze minutes tous les vendredis après-midi. Il m’arrive de devoir faire des maintenances plus précises comme changer des sondes de températures. Dans ces cas là, j’en ai pour plus longtemps. Je dois aussi récupérer les données tous les lundis.

Station météo sur la tour américaine située à 1km de la base :

Des instruments météorologiques sont installés à presque tous les étages de la tour qui fait elle-même 45m. Je dois en faire la maintenance au moins une fois par semaine (enlevé le givre principalement ou changer des pièces ou instruments, plus rare). Cela me prend environ deux heures le vendredi après-midi car il faut que je monte sur la tour et donc que je mette harnais de sécurité, corde de sécurité etc. Lorsqu’il n’y a pas de vent, c’est très sympa car on peut voir un joli point de vue sur le désert, mais dès qu'il y a un peu de vent en bas, en haut de la tour cela devient un peut flippant et surtout très froid ! Lorsqu’il y a trop de vent, il nous est strictement interdit de monter sur la tour. Je dois également récupérer les données tous les lundis.

Station météo au shelter Hélène situé à 900m de la base :

Un instrument météorologique est installé sur le toit de ce tout petit shelter, je dois en faire la maintenance tous les vendredi après-midi et récupérer les données tous les lundis.

Densité de neige de surface, à proximité du shelter glaciologie :

Deux fois par semaine, le Mardi et le Vendredi matin, je creuse un petit trou et prélève une petite carotte de neige de surface horizontalement afin de déterminer la densité de la neige. Je dois faire cinq mesures à chaque fois, c'est-à-dire cinq petits trous espacés de cinq à dix mètres. Cela me prend entre vingt et trente minutes, suivant la dureté de la neige.

Programme Glacio 902 :

Observatoire

Dans les laboratoires 34 et 35 il y a deux ordinateurs qui gèrent des expériences qui sont enterrées à proximité du shelter Hélène. Je dois vérifier la bonne marche de ses expériences (acquisition des mesures correctes, affichage des données correctes etc.) Cela me prend cinq minutes dans la journée quand tout marche, mais je vous rappelle que l’antarctique c’est magique : Ces derniers temps les logiciels ne voulaient pas ou plus fonctionner et m’a demander plus de travail.

Voilà ! Maintenant vous avez une idée un peu plus précise de ce que je fais ici ! Et comme vous pouvez le constater, je ne chôme pas ! Si vous avez des questions, n’hésitez pas à m’écrire albane.barbero@concordiastation.aq.

Je ne pensais pas que l’article concernant mon travail serait aussi long (LE plus long je crois, je ne vous en voudrais pas si vous regardiez que les photos, comme mon frère hein Piou? :) )

Bises à tous

Albane

Ps : je vous mettrais des photos des labos et shelter une autre fois, en attendant, voici les photos des premières nuits dehors ! (Elles ont été prises par Yann et Christophe)

1&2/ Photos de Christophe, Première séance photos de nuit avec Yann et Christophe les astros. 3à8/ Photos de Yann, Première grosse aurore autrale avec la voie lactée et la base! Magnifique!
1&2/ Photos de Christophe, Première séance photos de nuit avec Yann et Christophe les astros. 3à8/ Photos de Yann, Première grosse aurore autrale avec la voie lactée et la base! Magnifique!
1&2/ Photos de Christophe, Première séance photos de nuit avec Yann et Christophe les astros. 3à8/ Photos de Yann, Première grosse aurore autrale avec la voie lactée et la base! Magnifique!
1&2/ Photos de Christophe, Première séance photos de nuit avec Yann et Christophe les astros. 3à8/ Photos de Yann, Première grosse aurore autrale avec la voie lactée et la base! Magnifique!
1&2/ Photos de Christophe, Première séance photos de nuit avec Yann et Christophe les astros. 3à8/ Photos de Yann, Première grosse aurore autrale avec la voie lactée et la base! Magnifique!
1&2/ Photos de Christophe, Première séance photos de nuit avec Yann et Christophe les astros. 3à8/ Photos de Yann, Première grosse aurore autrale avec la voie lactée et la base! Magnifique!
1&2/ Photos de Christophe, Première séance photos de nuit avec Yann et Christophe les astros. 3à8/ Photos de Yann, Première grosse aurore autrale avec la voie lactée et la base! Magnifique!
1&2/ Photos de Christophe, Première séance photos de nuit avec Yann et Christophe les astros. 3à8/ Photos de Yann, Première grosse aurore autrale avec la voie lactée et la base! Magnifique!

1&2/ Photos de Christophe, Première séance photos de nuit avec Yann et Christophe les astros. 3à8/ Photos de Yann, Première grosse aurore autrale avec la voie lactée et la base! Magnifique!

Kerala Vacation packages 02/07/2014 07:46

I want to work and live in Antarctica. It's been a big dream of mine for all these years, I finally decided to make my dream a reality by getting a job with the polar team out there.

go to this site 19/12/2013 08:27

It is lovely feel to explore Antarctica in the way you have attempted here. Thanks for make my visit an wonderful one with many useful contents and moments from the life in Antarctica. It was mind blowing and you have win my heart with this post.

Christian 19/12/2013 06:00

J'avais l'habitude d'être plus qu'heureux à chercher ce site internet. Je voulais remercier de votre temps pour cette glorieuse lecture! Je appréciant positivement chaque peu de lui et je vous ai signet pour vérifier de nouvelles choses que vous poteau blog

nezlaine 02/05/2013 18:57

Je suis jalouuuuuuuuuuuuuuse!!!! Tu m'as remplacée par un shelter et un tout petit en plus!!! Scandale!!

myo 29/04/2013 10:47

Ah ba en gros tu pompes de l'air tu ramasses de la neige que tu analyses. Oki mais tu cherches quoi? Est ce que vous avez des hypothèses de recherches? Ou est ce de la recherche action?
Nous aussi on sait ramasser de la neige et même faire des bonhommes et pas besoin d'aller en antarctique pour nous pomper l'air lol.
On déconne bien entendu mais t'as déjà claqué la porte de ton igloo!
On t'embrasse, travaille pas trop dur,
Più qui va faire une p'tite sieste (il est 10h45)
Myo qui va se prendre un p'tit ricoré (ne t'inquiète pas Romain pour tes dons, je suis en vacances je te rassure)

Romain 13/04/2013 18:20

Heureusement qu'il fait nuit tout le temps, cela permet d'avoir un vendredi après midi qui dure 15 heures et donc de ne pas prendre de retard sur son travail. Mes impôts servent donc à quelque chose : comme dit Neige, quand prends-tu des stagiaires d'EDF d'Aramon ?

Albane 18/04/2013 04:44

Hahaha! Tonton Roro! Décidemment tu ne t'arrete jamais! Quand je prends du retard sur mon travail pour cause de tache menagere de la base ou exercice incendie ou secours, sache que je rattrape le dimanche, donc pour l'instant j'ai tout le temps tout bouclé dans la semaine quand j'ai eu des soucis! hahaha! pour les stagiaires EDF, je serais plus que ravie, mais malheureusement, il est trop tard pour cette annee...

Françoise 09/04/2013 19:26

Donc, ,en un mot tu pompes... tu pompes, tu pompes comme un shadock! Mais surtout lorsque je réalise la responsabilité de tes prélèvements, je suis de de plus en plus admirative. Comme dit P-y tes photos sont merveilleuses et comme je ne pourrais jamais voir de tels phénomènes météo je te dis encore un grand merci pour ce partage. Bisous, printanier... et ou,i si le temps est toujours à la pluie... Tu te souviens ce truc qui te mouille et qui tombe d' un ciel bien gris... en plus après t'as froid!... même si tout est relatif pour toi. En attendant, sur notre petit pays au milieu de l Europe , le soleil est en grève. Mais ça c'est bien Français... Bisous et à bientôt sur la toile.

Albane 18/04/2013 04:47

Oui tantine, on peut résumé comme ca! Merci beaucoup pour ton mot, ton enthousiasme à suivre mes aventures et à les faire partager, ca me fait tres plaisir! Je me rappelle encore un peu de la pluie, mais ca ne me manque pas! Peut-etre celle d'ete qui sont rafraichissante mais pas celle de la fin de l'hiver!! Nous le soleil n'est pas encore en greve mais d'ici deux semaines il va se coucher pour 3mois, je ne sais pas si on peut appeler cela une greve, un hibernage plutot? Bisous bisous

RSS Contact